La première édition du festival des peuples Ko’o Zimé (Kol Eloo’h) se tiendra du 26 au 29 novembre 2020, à Mindourou, dans l’Arrondissement de Dja, Département du Haut-Nyong, Région de l’Est du Cameroun.

Le Ko’o Zime est une langue bantoïde des Grassfields parlée au Cameroun principalement dans la Région de l’Est, dans le département du Haut-Nyong ; au nord et à l’est de la rivière Dja, notamment à Lomié, Messok, Mindourou, Somalomo et dans le village d’Alouma.

Les Ko’o Zime occupent un immense territoire de plusieurs dizaines de milliers de Km2, au cœur de l’un des plus importants massifs forestiers d’Afrique Centrale. L’identité des Ko’o Zime tient à la langue et à la croyance au mythe selon lequel, l’ensemble des populations de ce vaste pays est issu d’un ancêtre commun connu sous le nom de Nzimé. Nzimé serait le père de Ko’o, qui à son tour, par une de ses nombreuses femmes nommée Atab, aurait donné naissance à trois fils : Ndjémé, Nzimé et Ejwé. Ces derniers seraient les fondateurs des trois branches de la nation Ko’o Zime, que l’on retrouve dans les pays Ndjem, Badjoue et Nzimé.

Les groupes tribaux se réclamant stricto sensu du peuple Ko’o Zime sont : les Nzime, les Ndjem et les Badjoue. Nous pensons cependant qu’il faut y ajouter les Bidjuki, les Mezimés, les Bomans, les Nkounambem, les Mponmpon, les Bagantou, les Bakwélé, les Sanga-Sanga en RCA, les Kwélé au Congo, enfin les Bakota et les Akélé au Gabon. Les voisins des Ko’o Zime sont au Nord les Maka et les Ewondo, à l’Ouest les Boulou, au Sud les Bekwel, à l’Est les Kako et les Mpiemo.

La langue est précisément le lieu de convergence objectif de cette prétention à l’unité. Certes pour chacun des groupes concernés, il existe des dialectes qui ont pu être élevés au rang de langue dans certaines zones.

Pour la promotrice et passionnée de Culture, Dr. Delise Laurence LEEDJUE ZAM BAKEHE, la création de ce festival a pour objectif de réveiller la mémoire du peuple Ko’o Zimé, de présenter son histoire au monde, de favoriser la transmission de son mode de vie et de pensée à ses descendants et de l’aider à s’intégrer dans le paysage culturel camerounais afin d’en faire une valeur sûre.

Les organisateurs espèrent une participation effective des populations de Ko’o Zimé du Cameroun, les Kwélé du Congo Brazzaville et du Gabon, les Sanga Sanga de la RCA, les autorités traditionnelles et administratives, les artistes, ainsi que les hommes de média à cette première Edition du Kol Elloo’h qui a pour thème ‘‘retour aux sources et découverte des racines du peuple Koozime’’.

Au menu des activés, après l’accueil des délégations le Jeudi 26 novembre 2020, la Cérémonie d’ouverture qui aura lieu le lendemain sera marquée dans l’Acte 1, par des allocutions protocolaires, une Parade d’ouverture, une marche processuelle sous la conduite des Chefs Traditionnels vers le village du Festival. L’acte 2 sera consacré à la visite guidée de l’exposition du savoir-faire Ko’o Zimé suivie de la Leçon inaugurale sur les peuples Ko’o Zimé et des conférences sur les différents thèmes.

La Leçon inaugurale sur les peuples Ko’ozime sera donnée par le Secrétaire Exécutif du CERDOTOLA, Pr Charles Binam Bikoi, qui est par ailleurs auteur d’une des plus monumentales œuvres épiques de l’Afrique et du monde publiée en 2008 et dont le titre est : ‘‘Mpomo, le prince de la grande rivière – Epopée nzimé du Cameroun’’.

Outre les moments de convivialité et de découverte, il est prévu des prestations artistiques ainsi que la demie finale de l’élection Miss. La journée, du 28 novembre sera consacrée aux Ateliers et Workshop de transmission des savoirs Ko’o Zimé, aux visites et attractions du village du Festival, aux activités sportives traditionnelles ainsi qu’à l’exhibition des jeux d’adresse, et se terminera par une soirée culturelle traditionnelle meublée par des prestations artistiques, la finale Miss Ko’o Zimé, avec concours du meilleur groupe d’animation, et le couronnement de la meilleure tenue traditionnelle qui marquera la fin du festival.

——————

Dr. Delise Laurence LEEDJUE ZAM BAKEHE en audience au CERDOTOLA, le 20 octobre 2020

English EN Français FR