Du 30 octobre au 14 novembre 2017, les représentants des 195 Etats membres ont participé à la 39ème session de la Conférence générale de l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Au bureau de la Directrice générale Unesco-Paris, le 10 novembre 2017

Organisée tous les deux ans en son siège à Paris, la Conférence Générale (CG) réunit les représentants des Etats membres en vue de statuer sur les grandes orientations de l’Organisation, puis fixer le budget et les grandes lignes d’action pour les deux prochaines années.

Si la dernière session de la Conférence Générale de l’UNESCO a été marquée d’une pierre blanche par la célébration de son 70ème anniversaire, la 39ème session a connu un passage de témoin entre la Directrice Générale sortante et la Directrice Générale entrante. En effet, le 13 octobre dernier, les membres du Conseil exécutif de l’UNESCO avaient proposé Madame Audrey Azoulay, de nationalité française, pour succéder à la Bulgare Irina Bokova, et le 10 novembre 2017, la Conférence générale a entériné son élection. Madame Audrey Azoulay devenait ainsi la 11ème Directrice générale de l’UNESCO. Élue pour un mandat de 4 ans, elle a pris ses fonctions le 15 novembre 2017.

Pour cette 39ème session, le CERDOTOLA était également présent en vue de faire le bilan des progrès accomplis quant au lien congénital (1977) et au partenariat général (2013) qui l’attachent avec l’UNESCO.
C’est avec un immense plaisir et un grand honneur que le Pr Charles Binam Bikoi a été reçu par Mme Irina Bokova. Au cours de cette ultime audience solennelle, le Secrétaire exécutif a exprimé la reconnaissance du CERDOTOLA à l’endroit de celle qui a signé la convention de partenariat général entre l’UNESCO et le CERDOTOLA, et qui a porté toute son attention à la mise en œuvre de plusieurs projets réalisés ou en cours de réalisation dans le cadre de ce partenariat.

Première femme élue au poste de Directeur Général de l’UNESCO, l’engagement et le dynamisme de Mme Irina Bokova ont impulsé de nombreuses réalisations qui ont vu le jour au cours de son mandat.

Le Pr Charles Binam Bikoi a également saisi cette occasion pour saluer la compétence, la dextérité, l’efficacité et le dévouement dont elle a fait preuve tout au long de son mandat, traversé par de multiples crises et conflits armés à travers le monde. Pendant huit années consécutives, Madame Irina Bokova a mis à la disposition de la prestigieuse organisation son savoir-faire pour la promotion de la « féconde diversité des cultures », au service de la grande Cause de l’Humanité.

Sous le mandat de Madame Bokova, le CERDOTOLA s’honore du renforcement et de la richesse de la coopération avec l’UNESCO, illustrée notamment par :

  • La Signature de l’Accord de Partenariat entre l’UNESCO et le CERDOTOLA, au siège de l’Unesco à Paris,  le 13 Avril 2013 ;
  • L’élection du CERDOTOLA au statut d’observateur en qualité d’organisation intergouvernementale, lors de la 10èmesession du Comité Intergouvernemental pour la sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel organisé à Windhoek (Namibie), du 30 Novembre au 04 Décembre 2015 (Vidéo : 2003 Convention – Recording -10COM3 ) ;
  • Le co-pilotage du Programme de mise en réseau des archives, bibliothèques et musées nationaux des Etats membres de la CEEAC (Atelier d’Harmonisation des pratiques, Libreville, 09-13 Mai 2016) ;
  • La participation du CERDOTOLA au Premier Forum MOST (Programme pour la Gestion des Transformations Sociales) des Ministres du Développement Social pour les pays de l’Afrique Centrale et le Nigéria tenu à Yaoundé du 24 au 26 octobre 2016 ;
  • La création du Réseau des institutions, fondations et centres de recherche pour une culture de la paix en Afrique ;
  • Le co-pilotage du projet d’inventaire des bonnes pratiques socioculturelles des migrants en vue de leur intégration en Afrique Centrale ;
  • La participation de l’UNESCO à la célébration du Quarantenaire du CERDOTOLA organisé à Yaoundé du 9 au 15 octobre 2017.

Les Etats membres de l’UNESCO ont clos la 39e session de la Conférence générale de l’Organisation avec l’adoption d’une série de décisions sur les programmes et le budget qui réaffirment la pertinence de l’Organisation face aux défis actuels. En particulier, pour ce qui est du secteur de la culture, les Etats membres ont lancé un Appel en faveur de la protection de la culture et la promotion du pluralisme culturel. Cet appel préconise que la culture, le patrimoine culturel et la diversité soient inclus dans les politiques internationales humanitaires et les opérations de maintien de la paix, conformément à la Résolution 2347 du Conseil de sécurité des Nations Unies (http://undocs.org/fr/S/RES/2347(2017)

Sous le mandat de Mme Irina Bokova, et avec l’accompagnement de l’UNESCO, le CERDOTOLA a réalisé de belles avancées dans la sauvegarde du patrimoine culturel et les études historiques, ainsi que dans la reconsidération des langues africaines.


Présentation d’un album du Cerdotola

Madame Bokova reçoit le pagne du Quarantenaire du Cerdotola


Vidéos

Accord de Partenariat entre le CERDOTOLA et l’UNESCO, Paris, 12 Avril 2013


Liens vers le site de l’Unesco

L’UNESCO et le CERDOTOLA s’unissent pour la promotion des cultures africaines

https://fr.unesco.org/news/l%E2%80%99unesco-et-le-cerdotola-s%E2%80%99unissent-pour-la-promotion-des-cultures-africaines

UNESCO and CERDOTOLA Join Forces for the Promotion of African Cultures

https://en.unesco.org/news/unesco-and-cerdotola-join-forces-promotion-african-cultures

English EN Français FR