Le 7 décembre 2022 à Brazzaville (Congo), le Secrétaire Exécutif du CERDOTOLA, le Pr Charles Binam Bikoi, a été reçu par la Ministre des Industries culturelles, touristiques, artistiques et des Loisirs de la République du Congo. L’occasion lui a été offerte ainsi de présenter l’Institution panafricaine qu’il dirige à Madame la Ministre, Marie France Lydie Hélène Pongault.

«Nous sommes venus présenter le Cerdotola au moment où il sort de sa grande conférence qui inaugure la nouvelle phase de son existence, la conférence internationale consacrée aux assises pour une nouvelle pensée africaine, faire à Madame la Ministre la synthèse de ces assises pour que les directions dessinées puissent être ancrés elles-mêmes dans les politiques nationales. Vous savez que le ministère, dans sa dénomination, innove par rapport à tout ce que nous avons vu ailleurs en Afrique aujourd’hui.

Nous sommes devant, non plus un ministère simplement de la culture et des arts comme c’est souvent le cas, mais un ministère représentant tout un ensemble d’expressions de la vie et de l’existence des peuples, qui se trouvent être mis en perspective », a-t-il indiqué à la fin de l’audience.

Et de poursuivre : « Les patrimoines, les technologies, les savoirs endogènes, les stocks de connaissances propres aux communautés les plus modestes qu’elles soient mais qui sont les communautés humaines. C’est ce qui doit inspirer la créativité africaine, l’inventivité et évidemment la connaissance de l’histoire, puisque l’Afrique ne naît pas avec le partage de l’Afrique à Berlin et la dénomination des états africains tels qu’ils sont nommés aujourd’hui, enfermés dans les chaînes qui les empêchent de prendre les envols nécessaires. Donc, tout ceci participe de la nouvelle vision de la culture, d’un nouvel élan pour que les Africains sachent que ce qu’on appelle industrie n’est pas quelque chose que l’on importe. Elle participe au contraire de la capacité de l’homme à s’inventer, à transformer le monde, son environnement, de façon structurelle au plus haut niveau afin que cette structure porte le destin des peuples».

Le Secrétaire Exécutif a également rassuré Mme la Ministre de la disponibilité de l’Institution à continuer à servir plus haut l’Afrique et les pays membres du Cerdotola, à travers non seulement le développement de ses programmes, mais surtout sa vision et son engagement en vue de la libération totale, définitive, irréversible de l’Afrique, qui ne peut être effective que si elle passe par la réappropriation et la valorisation des cultures africaines, des patrimoines de l’Afrique, des langues de l’Afrique au service de l’humanité entière.

Le CERDOTOLA entend apporter son appui à ce département ministériel.

Il convient de rappeler que la République du Congo est membre fondateur du CERDOTOLA, depuis sa création en 1977 à Yaoundé au Cameroun, où il se trouve son siège international.

A la fin de l’audience, le Pr Charles Binam Bikoi a remis à son illustre hôte un cadeau constitué des des publications des Éditions du CERDOTOLA.

 

 

Légendes

1- Mme la Ministre Lydie Pongault et Pr Charles Binam Bikoi lors de l’audience

2 – Pr Charles Binam Bikoi remettant un cadeau à Mme la Ministre Lydie Pongault

(C) Crédits photos

Rosalie Bindika

 

https://www.adiac-congo.com/content/industries-culturelles-le-cerdotola-au-service-de-lafrique-143784

English EN Français FR